French Language - La Marseillaise

PUBLISHED: 10:07 25 April 2012

french classic

french classic

Archant

France’s national anthem has had a turbulent history, but today La Marseillaise is one of the most cherished emblems of the Republic.

En France, à l’occasion de cérémonies officielles et d’événements sportifs, on entend souvent jouer une mélodie très distinctive: celle de La Marseillaise. À l’origine un cri de ralliement révolutionnaire, l’hymne national demeure encore une grande source de fierté pour les Français.

Beaucoup croient à tort que La Marseillaise vient de la ville de Marseille, son nom étant effectivement trompeur. En vérité, c’est à Strasbourg qu’elle a vu le jour. Claude-Joseph Rouget de Lisle, un officier militaire, a composé cette chanson en une seule nuit, du 25 au 26 avril 1792, dans un effort de remonter le moral des troupes partant en guerre contre l’Autriche. Au début, l’air avait pour nom, Le Chant de Guerre pour l’Armée du Rhin, mais il a été rebaptisé La Marseillaise quand les troupes venues de Marseille l’ont chanté en entrant dans Paris.

La Marseillaise a connu un succès vif et immédiat, devenant l’hymne à la liberté de la Révolution française. Les paroles contenues dans le refrain, à savoir «Aux armes, citoyens! Formez vos bataillons! Marchons!», sont un appel direct aux citoyens de se révolter contre la tyrannie. En raison de cet esprit agitateur, le chant a été interdit plusieurs fois, par Napoléon I, Louis XVII et encore sous Napoléon III. C’est seulement en 1879 que La Marseillaise retrouve son titre d’hymne national.

Aujourd’hui, La Marseillaise est reconnue universellement comme l’un des symboles les plus importants de la République française, au même titre que le drapeau tricolore. Preuve de son importance: depuis la loi en 2005, l’apprentissage de La Marseillaise et de son histoire est obligatoire dans les écoles primaires.

La Marseillaise a également fait son entrée dans la culture contemporaine. Elle figure notamment dans une scène émouvante du film Casablanca (1942). Par ailleurs, on retrouve la mélodie dans l’introduction de la chanson populaire All You Need is Love des Beatles. Ceci dit, les adaptations ne sont pas toujours très bien reçues. La version reggae de Serge Gainsbourg a fait scandale par exemple, surtout quand il a remplacé les vraies paroles par «Aux armes, et cætera». Même si beaucoup de ses compatriotes ne connaissaient pas l’ensemble des couplets, sa version et son sous-entendu plutôt moqueur étaient un pas de trop aux yeux des vrais amateurs de l’hymne original.

cri de ralliement – a rallying cry

l’hymne national – the national anthem

à tort – wrongly

trompeur – misleading

le refrain – chorus

à savoir – namely

agitateur – subversive

l’apprentissage – learning

couplets – verses

sous-entendu – undertone

un pas de trop – a step too far

amateurs – fans

Most Read

Most Read

Latest from the Complete France